AFFTAC appelle à dire NON à la supression des indicateurs de radars mercredi 18 mai.

L’association AFFTAC lance un appel à la mobilisation contre les annonces de répressions du gouvernement  mercredi 18 mai à 13h.
Lille, Bordeaux, Lyon, Marseille, Paris… 4.7 millions d’utilisateurs mobilisés pour dire NON !

L’AFFTAC (Association Française des Fournisseurs et utilisateurs de Technologies d’Aides à la Conduite) regroupant Wikango, Coyote, Inforad et maintenant Avertinoo, et soutenue par des millions d’utilisateurs, annonce donc leur volonté de faire « reculer le gouvernement ».

Leur position : « Une décision injuste, injustifiée et aveugle. Les 4.7 millions d’utilisateurs ne sont pas des délinquants ! »

Les responsables des principaux acteurs du marché, Loïc Rattier (Wikango), Fabien Pierlot (Coyote) et Jean-Georges Schwartz (Inforad) soutiennent :

« Nous sommes une communauté de conducteurs qui défendent une route plus sûre en partageant des infos en temps réel, on ne peut pas interdire ça aux Français »
« Le gouvernement souhaite un label « voiture sûre » ? Nous le faisons déjà depuis cinq ans. Nos produits affichent en permanence la limite de vitesse à respecter. Monsieur Fabien Pierlot rappelle qu’une « conduite sereine » prônée par le gouvernement passe par les avertisseurs, dans la mesure où ils « évitent de freiner brutalement devant un radar ».
En « signalant les zones à risque, les avertisseurs incitent les conducteurs à lever le pied à tous ces endroits, et d’anticiper les zones de ralentissement et les freinages brutaux. Nous contribuons ainsi à améliorer la sécurité routière ».

Ces acteurs génèrent 2000 emplois directs et indirects en France, autant dire qu’une telle décision prise par le gouvernement n’est pas sans conséquences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *